Quels sont les risques de transmission d’un virus lors de l’acte de piercing ?

Quels sont les risques de transmission d’un virus lors de l’acte de piercing ?

L’acte de piercing doit être pratiqué dans des conditions d’hygiène optimales, notamment afin de prévenir la transmission de virus, tels que l’hépatite B ou C, ou encore le VIH.

Quels sont les risques ? Comment cela peut-il se produire ?
Comment prévenir les risques ?

État des risques

Vous devez garder en tête qu’une incision de la surface cutanée présente une opportunité de transmission pour un germe ou une bactérie. Cela est valable pour un piercing comme pour un tatouage.
La transmission peut se faire dans plusieurs sens :

  • du perceur au client, principalement par le contact des mains
  • d’un client à un autre, par le biais d’un matériel non stérile

Comment s’assurer un acte de piercing sain ?

Lorsque vous visitez un studio de piercing, assurez-vous que :

  • Chaque instrument utilisé durant la procédure est stérilisé;
  • Les éléments à usage unique (gants, aiguilles, pinces, serviettes, compresses, etc) sont neufs et stériles;
  • Le professionnel se lave soigneusement les mains et avant-bras à l’aide d’une solution antiseptique, et ce, avant et après l’acte de piercing;
  • Le perceur applique une solution antiseptique sur votre peau (au niveau de la surface à percer);
  • Le perceur stérilise le bijou à poser, à l’aide d’un autoclave;
  • Le local est propre, rangé, et bien éclairé;


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.