Le piercing en Occident

Le piercing en Occident

Historiquement, la culture occidentale n’a jamais spécialement été liée au body piercing. Accessoirement, les filles se perçaient les oreilles, elles-mêmes, souvent à l’aide d’une aiguille de couture et d’une pomme de terre en guise de support.

Cependant, dans les années 70, des bijouteries se mirent à proposer le perçage d’oreille comme un service supplémentaire, et des appareils plaçant directement le bijou dans l’oreille furent inventés (le « pistolet »). Ces techniques de piercing étaient vraiment rudimentaires et peu stériles, et elles sont désormais largement déconseillées.

Au début des années 80, on inventa des techniques de piercing plus modernes, et les premiers studios ouvrirent leur porte en cette fin de décennie. Le mouvement du body-art semble avoir commencé sur la côte Ouest des Etats-unis, mais il est devenu global avec le mouvement international des « Club-kids », arborant piercings à l’arcade, anneaux nasal, et oreilles largement stretchées.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.